Court terme Découvrir

Apprendre à faire les noeuds de base

Connaissez-vous le Vendée Globe ? Une course au large en solitaire remportée cette année par le skippeur Yannick Bestaven. Ce dernier nous adresse ce message :

« Bonjour à toutes et à tous, je suis Yannick Bestaven, skipper du monocoque Maître CoQ IV, avec lequel nous venons de remporter le Vendée Globe, le tour du monde en solitaire à la voile, sans escale et sans assistance, l’Everest des Mers. Si cette victoire me met aujourd’hui sous les lumières, mon parcours n’a pas toujours été simple : En 2008, un tour du monde préparé pendant quelques mois qui tourne court avec un démâtage moins de 2 jours après mon départ, en 2016, un incendie dans mon entreprise Watt&Sea qui a ravagé tous nos outils et notre production, une séparation, la perte de sponsors… Tout était contre moi ! Et pourtant… Je me suis remis en question, j’ai pris des risques, misé sur l’avenir. Sans rien lâcher, j’ai repris confiance en moi, je me suis relevé. Il ne faut pas être un champion.

Tout le monde peut s’engager dans un processus de résilience, pour avancer, reconstruire et réussir. Les difficultés sont une construction pour l’avenir et un socle pour la réussite. Notre capacité d’adaptation est immense. Pour accéder à nos rêves ou à une vie meilleure, je pense qu’il faut en appeler à notre capacité à réussir à surmonter les échecs, les fortunes de mer ou de terre, les blessures, pour repartir plus fort… Ayez foi, croyez-en vous-même et en vos capacités.

Yannick »

 

Et si devenir marin était pour vous? Même sans vouloir naviguer, pourquoi ne pas apprendre les nœuds. Ainsi l’on goûte à l’air iodé de la mer et au bruit des vagues sur les rochers quelques instants en se formant à ces techniques, pas aussi difficiles qu’elles en ont l’air. Pour savoir accrocher une corde à un arbre, réparer un matériel en urgence, suspendre des éléments à votre guise, impressionner vos proches, vous lancer dans l’aventure de la voile…

Toutes ces raisons et bien d’autres justifient votre nouvel objectif : savoir faire le nœud de chaise, de cabestan, en huit, de taquet et le tour mort et deux demi-clés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *