Court terme Moyen terme S'engager

S’intéresser aux démarches d’intégration sociales autour de chez vous

Maraudes, aide aux candidatures, cours de langue, cours d’informatique, ouverture artistique, … Nombreuses sont les actions lancées pour les sans-abris et les migrants. Donner un peu de son temps pour des personnes en grande précarité, c’est aussi apprendre beaucoup sur l’humain.

C’est se décentrer, s’apercevoir qu’au XXIème siècle, en France, il y a des histoires terribles et que l’on peut, avec ses faibles moyens, contribuer à embellir. Oh bien sûr, vous n’allez pas changer le monde. Mais un cœur ou deux peut-être, et c’est tellement énorme !

Et si vous n’avez pas le temps, un sourire suffira, qu’ils se sentent considérés c’est déjà un énorme pas. Ce n’est pas pour rien que Vianney appelle les sans-abris, « les gens qu’on ne regarde pas » dans sa dernière chanson… Quelle tristesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *