Messages d'aujourd'hui

Christelle Dabos

 

Née en 1980 sur la Côte d’Azur. J’ai grandi dans un foyer empli de musique classique, de mots-croisés et d’énigmes historiques. Plus imaginative que cérébrale, j’ai commencé à gribouiller mes premiers textes sur les bancs de la faculté. Installée en Belgique, je me destinais à être bibliothécaire quand la maladie a survenu. L’écriture est alors devenue une évasion hors de la machinerie médicale, puis une lente reconstruction et enfin une seconde peau.

L’an 2000. Quand j’étais petite, nous en parlions souvent. On se racontait un futur plein de promesses et de possibles où chaque problème aurait trouvé sa solution. Où nous trouverions, nous, notre place. En l’an 2000, j’ai eu 20 ans.  Autour de moi, les problèmes étaient toujours là – en pire – et ma place, je ne l’avais pas trouvée. J’ai fait des études de ci, des études de ça. Je commençais à penser qu’il fallait me chercher un poste plutôt qu’une place. Être compétitive. Me spécialiser. Me rétrécir.

Je me suis mise à écrire : des histoires avec des murs et des miroirs. Ce qui nous enferme. L’image qu’on a de soi. Les (dés)illusions. J’ai mis des mots sur mes peurs et sur mes espoirs. Des murs se sont effondrés, les miroirs sont devenus des passages. Je n’ai pas trouvé de réponse : plutôt des questions, de plus en plus de questions ! Aussi bizarre que celui puisse paraître, c’est ce qui a créé du sens pour moi. Un espace plutôt qu’une place.

Aujourd’hui, pour vous, les nouveaux jeunes, il y a de nouveaux murs et de nouveaux miroirs. Je n’ai aucune leçon à vous donner, pas de mode d’emploi. Vous êtes la seule personne au monde à pouvoir vivre votre propre vie. Votre place, elle est partout où vous êtes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *